Lettre au Président de la République

Monsieur le Président de la République Française,

L’Association Bien Vieillir Ensemble en Bretagne dont le siège social est à Quimper se permet à l’occasion de votre venue dans cette ville, de vous faire part des revendications que ses adhérents et la Fnapef dont elle adhérente fondatrice, portent pour la défense d’une prise en compte digne et respectueuse du vieillissement dans notre pays.

Instauration d’une 5ème branche de la sécurité sociale répondant aux besoins importants et à croître des personnes en perte d’autonomie, sans discrimination liée à l’âge du citoyen concerné.

Instauration d’un forfait de participation de la personne hébergée en Ehpad aux frais de fonctionnement à un niveau décent.Le niveau du reste à charge pour les résidents et leurs familles constitue aujourd’hui une ponction quasi scandaleuse sur leurs revenus et leurs patrimoine. On ne choisit pas d’entrer en Ehpad.

Redéfinition de la place du médical dans l’accompagnement des personnes dites « dépendantes » en Ehpad et promotion d’un accompagnement fondé sur le relationnel par des salariés formés et motivés à cet exercice professionnel qui ne s’improvise pas (cf les AMP, les Educateurs Spécialisés dans le champ du handicap dont pourraient s’inspirer les acteurs de l’hébergement des personnes en perte d’autonomie)

Amélioration d’envergure de l’aide au soutien à domicile des acteurs œuvrant dans ce champ social et des utilisateurs de ces services (financement bien sûr mais aussi généralisation des lieux d’hébergement temporaire et d’accueil de jour, des résidences autonomie)

Amélioration de l’image de la vieillesse « dégradée » dans notre société en abolissant le diktat inhumaniste du « jeune, beau et en bonne santé » véhiculé par les média et en promouvant l’histoire personnelle et collective des citoyens.